Cuisine américaine : nos recettes

Laisser un commentaire
Actualités / Plats / Recettes

 

Happy Halloween, Dark Shadows & Edward Hopper

♪ ♫ En écoute : Holiday de Vampire Weekend

 Citrouille rôtie  (roasted pumpkin)

Pour 2 personnes – 15 minutes de préparation – 45 minutes de cuisson

• A l’épicerie :  300 g de citrouille – 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive – 2 gousses d’ail – sel – poivre – 1 feuille de papier cuisson

  • Préchauffez le four à 210° (th 7). Rincez la peau de la citrouille. Enlevez les graines. Coupez des tranches d’1 centimètre d’épaisseur.               
  • Epluchez l’ail et pressez-le. Ajoutez l’huile d’olive, le sel et le poivre. Badigeonnez la chair de la citrouille avec cette préparation.
  • Recouvrez une plaque à four de papier cuisson et disposez les morceaux de citrouille dessus, peau vers le bas.
  • Enfournez pour 45 minutes. Les tranches de citrouille sont prêtes quand leur chair est tendre et dorée.

Dark Shadows, à revoir pour Halloween

Ce film de Tim Burton nous transporte dans un univers terrifique et décalé. Trois siècles après avoir été enterré vivant, le vampire Barnabas Collins (Johnny Depp) sort de son cercueil. Il découvre les années 70, ses descendants et retrouve Angélique (Eva Green) son ennemie de toujours…
Voir la bande annonce

v1-btsxmte2njywodtqoze3mjiyoziwndg7odawozeymda

 L’influence d’Edward Hopper sur le cinéma

La peinture naturaliste d’Edward Hopper a inspiré de nombreux réalisateurs du XXème siècle : George Stevens (Géant) , Terence Malick, Dario Argento (Les Frissons de l’angoisse), Sam Mendes, David Lynch, Warren Beatty (Dick Tracy), les frères Cohen (Barton Flint), Woody Allen (Accords et Désaccords) … ainsi que Tim Burton dans Sleepy Hollow.  Mais c’est surtout à Alfred Hitchcock que l’on pense, avec le tableau La Maison près de la voie ferrée qui lui sert de modèle pour la demeure de son film « Psychose », et la façade de l’appartement de « Fenêtre sur cour » qui rappelle la toile Fenêtres de la nuit. 
Wim Wenders (The End of Violence, Paris Texas) traduit parfaitement cette atmosphère : « on a toujours l’impression chez Hopper que quelque chose de terrible vient de se passer ou va se passer… »

A lire sur le sujet : « fenêtre sur écran », un article de blog qui développe ce sujet passionnant.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s